G20: du point de vue administratif, créer une entreprise est plus facile en France

  • A
  • A
G20: du point de vue administratif, créer une entreprise est plus facile en France
Partagez sur :

Contrairement aux idées reçues...

Contrairement aux idées reçues, créer une entreprise en France est plus simple que dans beaucoup de pays du G20, que ce soit en termes de co�"t, de délais ou de démarches administratives, montrent les résultats du baromètre de l'entrepreneuriat réalisé par Ernst & Young. "Il suffit de 5 procédures administratives et 7 jours en France pour créer une entreprise, contre 7,6 procédures et 22 jours en moyenne dans les pays du G20", souligne le cabinet d'études. Un potentiel sous exploité Ernst & Young, qui a réalisé un classement par critère pour mesurer l'écosystème entrepreneurial de chaque Etat du G20, note que la France sous exploite son potentiel. En matière de formation et d'éducation, elle se place en première position. "Ces dernières années, la France a multiplié les mesures de soutien à l'innovation - avec notamment le Crédit d'Impôt Recherche et le statut spécial de Jeune Entreprise Innovante (JEI)", rappelle Ernst &Young. Une fiscalité trop lourde Pour autant, de nombreux obstacles subsistent... En termes d'accès au financement, l'Hexagone se classe en 16ème position, 75% des chefs d'entreprises estimant que l'accès aux prêts bancaires s'est détérioré au cours des trois dernières années. Sur le front de la fiscalité et de la réglementation, elle ne fait guère mieux se situant au 15ème rang. "Selon la Banque mondiale, le montant total des impôts et des taxes dont les entreprises françaises doivent s'acquitter s'élève à près de 66% des bénéfices", rappellent les auteurs du baromètre. Afin d'améliorer les conditions de création des sociétés, Franck Sebag, associé chez Ernst & Young encourage les gouvernements à associer les entrepreneurs à l'élaboration des réformes et de la réglementation...