Free va mettre fin à son filtrage anti-pub

  • A
  • A
Free va mettre fin à son filtrage anti-pub
Partagez sur :

Annonce de la ministre de l'Economie numérique après une réunion avec la direction d'Iliad...

Free va mettre fin à son filtrage... "La direction (du groupe) s'est engagée à mettre fin au blocage anti-pub dans les heures qui viennent", a déclaré Fleur Pellerin, la ministre de l'Economie numérique au cours d'une conférence de presse, après s'être entretenue avec Maxime Lombardini, directeur général d'Iliad, la maison mère de Free. Ce dernier ne s'est pas exprimé à l'issue de cet entretien. A l'occasion d'une mise à jour de sa Freebox Revolution, Free (groupe Iliad) avait bloqué les liens sponsorisés qui apparaissent à côté d'une recherche sur le moteur, les publicités sur YouTube (le service vidéo de Google), mais aussi les publicités générées via le serveur (ad server) de Google sur des sites tiers. Une manière, pour certains observateurs, de faire pression sur les fournisseurs de contenus, et en premier lieu le géant américain, afin qu'ils financent en partie les infrastructures. "Conséquences graves" Mais cette façon de procéder n'est "pas acceptable" aux yeux de Fleur Pellerin. "Un acteur ne peut pas remettre en cause de matière unilatérale tout l'écosystème numérique", a-t-elle expliqué, évoquant des "conséquences graves" pour le modèle économique des sites internet. "L'incident montre l'actualité du problème du partage de la valeur ajoutée entre fournisseurs d'accès à internet et prestataires de services" a estimé la ministre, constatant que les géants de l'internet ne participent pas à l'effort d'investissement, notamment au déploiement du très haut débit en France, qui devrait coûter environ 25 milliards d'euros. A noter que Google n'était pas représenté lors de la réunion à Bercy des éditeurs de contenus et régies publicitaires.