Free séduit moins d'abonnés

  • A
  • A
Free séduit moins d'abonnés
Partagez sur :

Le marché gagnant en maturité, le trublion du secteur n'a plus autant de facilités pour surprendre.

La publication des trimestriels d'Iliad s'avère mitigée en matière de recrutement. Le marché gagnant en maturité, le trublion du secteur n'a plus autant de facilités pour surprendre. Si ses gains d'abonnés sont toujours supérieurs à ses parts de marché, signe de son expansion, Free ne progresse plus aussi vite que par le passé. Pas de bonne surprise L'opérateur affichait 7,435 millions d'abonnés mobile et 5,58 millions d'abonnés haut débit au 30 septembre, des niveaux proches des attentes de la place, qui ressortaient respectivement à 7,436 millions et 5,582 millions d'abonnés. Ce la signifie également qu'avec 640.000 recrutements mobiles et 62.000 recrutements haut débit fixe, Free n'a pas de bonne surprise à fournir au marché, qui tablait précisément sur 641.000 abonnés mobiles et 64.000 abonnés fixes additionnels. Sous pression à Paris Au final, le chiffre d'affaires a légèrement dépassé les attentes, tandis que les gains d'abonnés, en fixe comme en mobile, sont à peine en ligne avec les attentes. Les analystes pensent qu'Iliad pourrait lancer ses offres de téléphones mobiles subventionnés, dont on parle depuis plusieurs mois, pour doper sa fin d'année. Le titre Iliald reculait vendredi peu après 14 heures de 5,3% à 165,25 euros à la bourse de Paris dans la foulée de cette publication.