Free poursuit Numericable pour l'utilisation du mot "Révolution"

  • A
  • A
Free poursuit Numericable pour l'utilisation du mot "Révolution"
Partagez sur :

Le fournisseur d'accès à Internet réclame 10 millions d'euros à son concurrent, pour avoir utilisé un mot qui fait partie selon lui de son identité publicitaire...

"La révolution du mobile continue ! Très vite, une nouvelle annonce..." C'est notamment cette phrase, dans un message publicitaire de Numericable, qui a provoqué la colère de Free. D'après le site PCINpact, le fournisseur d'accès à internet aurait donc décidé d'assigner son concurrent devant le tribunal de commerce de Paris, pour réclamer 10 millions d'euros d'indemnités. Free reproche à Numericable de faire régulièrement usage du terme 'révolution', qu'il considère comme partie intégrante de son propre slogan. La société réclamerait donc 5 millions d'euros pour le détournement d'image et 5 autres millions d'euros pour l'affaiblissement de ses messages publicitaires, estimant que les plus de 38 millions d'euros investis en valeur brute dans sa communication ont été "annihilés" par les messages "parasites" de Numericable. "Cette propagation sur ces réseaux sociaux (...) a pris une très vaste ampleur puisque plus de 50.000 messages ont été envoyés sur Twitter et ont touché plus de 300 000 personnes, la page Facebook ayant enregistré quant à elle plus de 2600 intervenants" écrit Free dans l'assignation reprise par le site PCINpact.