Free n'obtient pas de "fréquence en or"

  • A
  • A
Free n'obtient pas de "fréquence en or"
Partagez sur :

Seuls SFR, France Télécom et Bouygues Telecom ont été choisis pour la deuxième série de licences de téléphonie mobile de 4e génération...

Le régulateur français des télécoms, l'Arcep, a annoncé hier l'attribution d'une deuxième série de licences de téléphonie mobile de 4e génération... Ces fréquences sont destinées au déploiement des nouveaux réseaux (4G) qui donneront notamment accès à l'internet mobile à très haut débit. Ils permettront de fournir aux utilisateurs des débits très supérieurs à ceux actuellement disponibles sur les réseaux 3G, avec un débit maximum sera au moins de 60 Mbit/s. L'Etat français va empocher au passage 3,5 milliards d'euros pour cette vente... Ce sont les opérateurs SFR, France Télécom et Bouygues Telecom qui ont été chosis. Contrairement aux enchères précédentes, la candidature de Free Mobile n'a cette fois pas été retenue pour ces fréquences dites "en or". L'opérateur, qui devrait commencer son activité en début d'année prochaine, bénéficiera seulement d'un droit d'itinérance auprès de SFR.