François Hollande veut réformer la formation professionnelle

  • A
  • A
François Hollande veut réformer la formation professionnelle
Partagez sur :

Il vent la recentrer sur les publics les plus précaires...

Le président de la République, François Hollande, qui a visité lundi un Centre de formation des apprentis à Blois, a promis une loi pour la fin de l'année visant à réformer la formation professionnelle, le système étant selon lui, "inégalitaire". Priorité donnée aux plus précaires Le texte devrait cibler la formation professionnelle et l'apprentissage sur les publics les plus exposés à savoir, les jeunes et les chômeurs, a expliqué François Hollande. Car d'après les données de l'INSEE, en 2010, les actifs occupés du secteur privé ou public étaient les principaux bénéficiaires des fonds. Sur les 31,5 milliards d'euros alloués, ils ont bénéficié de respectivement  12,9 milliards (42,2%) et 6,1 milliards d'euros (20%), contre seulement 3,9 milliards pour les chômeurs (12%). La dépense pour les jeunes a quant à elle légèrement progresser pour représenter 25% des fonds (8,2 milliards d'euros). François Hollande souhaite que désormais la formation soit proposée à un chômeur sur deux, dans les deux mois suivant la perte de son emploi. Des quotas obligatoires pour les jeunes en alternance Pour faciliter l'insertion des jeunes sur le marché du travail, le ministre délégué en charge de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage, Thierry Repentin souhaite de son côté instaurer "des quotas obligatoires de jeunes en alternance dans les entreprises, y compris dans les collectivités territoriales", a-t-il indiqué ce mardi matin sur RMC. Les filières professionnalisantes facilitent l'accès à l'emploi, au détriment des parcours plus traditionnels : d'après une étude Ifop/Deloitte publiée la semaine dernière, parmi les jeunes diplômés n'ayant pas eu besoin d'envoyer de CV pour décrocher leur premier poste, 23% sont issus d'une filière pro contre seulement 7% pour les "universitaires"...