François Hollande s'était engagé fin 2012 à ne pas taxer les clubs de foot

  • A
  • A
François Hollande s'était engagé fin 2012 à ne pas taxer les clubs de foot
Partagez sur :

"Je vous promets qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts sur les clubs sportifs, c'est déjà un engagement", avait déclaré le chef de l'Etat aux dirigeants le 31 janvier 2012

"Je vous promets qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts sur les clubs sportifs, c'est déjà un engagement". La phrase est de François Hollande, le 31 janvier 2012. Le président s'adressait alors à des dirigeants de clubs de football... Une intervention dont la vidéo a été diffusée mercredi par la chaîne d'information i-Télé, et qui brouille une nouvelle fois le message de l'exécutif sur les questions fiscales. Le 31 octobre, au cours d'une réunion avec les dirigeants du football français, le chef de l'Etat a en effet réaffirmé que les clubs de ligue 1 et de ligue 2 seraient soumis à la taxe à 75% sur les revenus de plus d'un million d'euros par an versés en 2013 et 2014. La Ligue professionnelle de football estime que cette taxe, qui ne touche pas les joueurs, mais les clubs, devrait toucher 13 équipes de Ligue 1 pour plus de 44 millions d'euros - un montant contesté par le gouvernement - au moment où plusieurs clubs connaissent des difficultés financières. Annonces à l'emporte-pièce Le président de l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) a estimé sur iTélé que François Hollande était désormais "prisonnier d'annonces un petit peu faites à l'emporte-pièce". Cette vidéo, "ce n'est pas totalement une surprise", selon Jean-Pierre Louvel. "D'ailleurs, je l'avais un petit peu évoqué auprès du président de la République, je lui avais rappelé ce qu'il avait dit effectivement le 31 janvier" à l'occasion de la rencontre à l'Elysée avec les dirigeants. "C'était une promesse et j'ajouterai à cela qu'il avait bien différencié les clubs de football des autres entreprises. Ce qu'il ne fait plus aujourd'hui", a relevé Jean-Pierre Louvel. Les dirigeants du football professionnel sont "ouverts au dialogue", mais "pour dialoguer il faut être deux", a dit le président de l'UCPF. En attendant, ces derniers ont maintenu leur journée blanche pour le weekend du 29 novembre. Les équipes de Ligue 1 et de Ligue 2 ne joueront pas de match le week-end du 29 novembre au 2 décembre pour protester contre la taxe.