François Hollande nomme officiellement son Premier ministre Jean-Marc Ayrault

  • A
  • A
François Hollande nomme officiellement son Premier ministre Jean-Marc Ayrault
Partagez sur :

Le président de l'AMF avait déjà mis fin au suspense ce matin...

C'est désormais officiel... Comme l'avait laissé entendre le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet ce matin, Jean-Marc Ayrault vient d'être nommé Premier ministre, a indiqué le nouveau secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas. Jean-Marc Ayrault, ancien professeur d'allemand est député-maire de Nantes depuis 1989 mais également président sortant du groupe socialiste à l'Assemblée nationale depuis 1997. Parmi les batailles législatives menées, l'homme politique discret cite sur son blog la création de la Couverture maladie universelle (CMU), la prime pour l'emploi ou encore le poste de défenseur des enfants. En tant que maire, Jean-Marc Ayrault rappelle que depuis qu'il est aux manettes, Nantes "est devenue incontournable économiquement, enviée culturellement, copiée techniquement et tient sa place dans les réseaux des grandes villes européennes". Preuve de cette réussite selon lui : sa réélection à trois reprises (1995, 2001 et 2008). Quelques ombres à ce bilan ont toutefois été rappelées par les médias ces derniers jours. Le nouveau Premier ministre avait été condamné en 1997, à six mois de prison avec sursis pour octroi d'avantage injustifié. En tant que maire de Nantes, il avait été reconnu coupable d'avoir accordé, par le biais d'une association, les marchés d'impression d'un journal municipal sans appel d'offres ni mise en concurrence. "C'était il y a 15 ans. Je n'ai jamais rien caché, surtout pas aux Nantais qui m'ont réélu deux fois", avait rétorqué l'intéressé sur son compte Facebook. Autre élément de polémique : le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. "L'Ayraultport", comme il est surnommé par ses détracteurs, prévu dans une zone de bocage à 30 km au nord de Nantes, doit remplacer à terme celui de Nantes-Atlantique, installé en périphérie immédiate de la ville et menacé de "saturation", d'après sa direction. Le projet est vivement critiqué par les écologistes mais aussi par les agriculteurs. Jean-Marc Ayrault y voit pour sa part, une source de développement économique pour sa métropole. Devenu Premier ministre, Jean-Marc Ayrault pourrait quitter son fauteuil de député-maire. Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait en effet déclaré au 'Journal du Dimanche' que "les ministres ne pourront cumuler aucun autre mandat".