François Hollande et Mario Monti déterminés à protéger la zone euro

  • A
  • A
François Hollande et Mario Monti déterminés à protéger la zone euro
Partagez sur :

Le chef d'Etat italien a été reçu à l'Elysée.

Le président de la République, François Hollande et le président du conseil italien, Mario Monti, ont appelé les Etats de la zone euro à mettre rapidement en oeuvre les engagements des 28 & 29 juin derniers, à l'issue d'une rencontre qui s'est tenue ce mardi à l'Elysée. "Les dispositifs et instruments prévus à cette occasion doivent pouvoir être utilisés dans les meilleurs délais si nécessaire. Les initiatives pour la croissance de l'économie de l'Union européenne et pour l'emploi doivent être concrétisées le plus rapidement possible", écrivent-ils dans un communiqué commun. Les propos de Mario Draghi salués Les deux hommes ont par ailleurs salué les "récentes déclarations du président de la Banque centrale européenne", Mario Draghi. Jeudi dernier, il a indiqué que la BCE ferait le maximum, tout en restant dans les limites de son mandat, pour préserver l'euro. L'institution de Francfort pourrait prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'activité économique et le crédit ainsi que les pays de la zone euro en difficulté. Reste à savoir quels outils seront utilisés sans outrepasser ses statuts. Le plan de rachat de dette souveraine pourrait notamment être réactivé. Des taux d'intérêts trop élevés François Hollande et Mario Monti déplorent également l'étranglement dont sont victimes certains pays de la zone euro, comme l'Italie et l'Espagne. Ils "doivent aujourd'hui se refinancer à des taux d'intérêt trop élevés, alors même qu'ils conduisent des réformes économiques nécessaires mais difficiles", regrettent-ils. Ces taux se sont toutefois détendus après les propos tenus par le président de la BCE. Mercredi dernier, le taux espagnol à dix ans avait atteint un record à 7,75% alors que celui de l'Italie était ressorti à 6,45%.