.François Hollande défend le plan pour l'automobile chez Valéo

  • A
  • A
.François Hollande défend le plan pour l'automobile chez Valéo
Partagez sur :

Le chef de l'Etat s'est rendu ce vendredi dans un centre de recherche de l'équipementier automobile Valeo...

François Hollande défend son plan de soutien à la filière automobile "là où se prépare le véhicule de demain"... Le chef de l'Etat était en visite ce vendredi dans un centre de recherche de l'équipementier automobile Valeo, sur le site de La Verrière, dans les Yvelines. Il est arrivé aux côté de son ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qui a détaillé mercredi les lignes d'un plan qui mise d'abord sur le développement des véhicules "verts" pour assurer la survie de la filière française. François Hollande a été accueilli par le directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich, qui a, en écho aux critiques émises sur ce plan de redressement par l'opposition et plusieurs patrons, fait part de ses craintes pour la France en matière de compétitivité. "La compétitivité de la France n'est pas à la hauteur, c'est un souci pour nous", a-t-il confié au chef de l'Etat, tout en saluant les mesures du plan destinées à financer l'innovation, dont le dispositif du crédit impôt-recherche. "Je suis ravi d'avoir vu que dans le plan automobile vous ayez confirmé que les grandes entreprises comme Valeo pourraient continuer à bénéficier du crédit impôt recherche qui est absolument indispensable", a-t-il déclaré. En réponse, François Hollande a indiqué que ce dispositif fiscal serait, au -delà de l'automobile, étendu aux PME innovantes. François Hollande, qui devait tenir dans la foulée une conférence de presse, s'est vu offrir un phare composé de LED, une innovation de Valeo. "Vous avez sans doute voulu signifier que le président de la République était un phare qui devait éclairer l'avenir", a-t-il plaisanté...