"François Hollande, c'est la politique du chien crevé au fil de l'eau" (Fillon)

  • A
  • A
"François Hollande, c'est la politique du chien crevé au fil de l'eau" (Fillon)
Partagez sur :

11 mois de désastre !

Face à la presse, François Fillon n'a pas manqué d'épingler vertement la politique du Président de la République : François Hollande, c'est la politique du chien crevé au fil de l'eau, a déclaré l'ancien Premier Ministre pour souligner l'absence de stratégie de gouvernance du Chef de l'Etat. François Fillon a même qualifié de politique dangereuse les orientations prises par le Gouvernement en place. Une politique "dangereuse" Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/ iTélé/ Le Parisien, l'ancien Premier Ministre s'est montré très critique envers le Président, parfait dans son rôle de ténor de l'opposition. Ce n'est pas seulement une mauvaise politique, a déclaré François Fillon qui ajoute : C'est une politique qui devient maintenant dangereuse. Elle devient dangereuse pour la France ; elle devient dangereuse pour les Français. François Fillon a d'ailleurs directement mis en cause la responsabilité présidentielle dans la montée en puissance des mouvements et voix de rue. La responsabilité première c'est celle du chef de l'Etat, accuse froidement François Fillon qui poursuit fermement : Il fait preuve d'indécision et prend des mauvaises décisions. Par son attitude, le Chef de l'Etat est en train de provoquer la radicalisation de la société française. Promesses non tenues et record de plans sociaux François Fillon n'a pas, non plus, manqué de souligner l'échec du Président de la République par rapport à la profession de foi de la course à la présidentielle, démontant, un par un, ses axes fondamentaux : François Hollande avait promis d'être le Président de la République qui  apaiserait la France. Elle n'a jamais été aussi divisée dans son histoire récente !, juge François Fillon qui ajoute : Il avait promis d'être le Président qui lutterait contre le chômage. Il va avoir le record absolu du chômage sous la Ve république ! Il faisait le tour des usines menacées de plans sociaux pour expliquer qu'il allait les sauver. Il aura le record des plans sociaux ! 11 mois de "désastre" Faisant allusion à l'Affaire Cahuzac, François Fillon se fait ironique et dénonce : François Hollande avait promis un Gouvernement exemplaire. Il a réussi l'exploit de nommer un Ministre chargé de vérifier la fiscalité de nos concitoyens, qui dissimulait son argent à l'étranger ! L'ancien Premier Ministre a conclu : La vérité, c'est que ces 11 mois de François Hollande sont un désastre. C'est un désastre parce que, tout ce qui devrait être protégé, consolidé dans un climat qui est déjà très difficile, a été déstabilisé...