François Hollande assure qu'il n'y aura pas de nouvelles hausses d'impôts en 2013

  • A
  • A
François Hollande assure qu'il n'y aura pas de nouvelles hausses d'impôts en 2013
Partagez sur :

De nouvelles économies seront réalisées en 2014 et 2015, assure le chef de l'Etat.

Alors que la Cour des comptes estime que le déficit public de la France sera plus important que prévu (entre 3,8% et 4,1% du PIB contre 3,7% estimé) à la fin de l'année, le chef de l'Etat s'interroge dans les colonnes de Ouest France : "Que faut-il faire ? Augmenter les impôts ? Non. Nous n'alourdirons pas la pression fiscale des Français en cours d'année", martèle François Hollande. Bercy a promis à maintes reprises que l'effort porterait désormais en priorité sur la réduction de la dépenses plutôt que sur une hausse des recettes. Si, le poids des prélèvements dans le PIB (Etat, Sécurité sociale, collectivités) va encore augmenter cette année à 56,9%, il serait ramené à 56,4% de PIB avec une progression en volume de l'ensemble des dépenses publiques limitée entre 0,2% et 0,3%... Des économies supplémentaires Pour tenir cette ligne, François Hollande promet "de nouvelles mesures d'économies en 2014-2015. Et pas simplement dans la sphère de l'�?tat mais aussi dans celle des administrations locales et dans les dépenses sociales". D'ailleurs, selon un document que s'est procuré 'Le Monde', à la veille de l'ouverture du débat sur l'orientation des finances publiques, l'Etat aurait prévu d'économiser 14 milliards d'euros l'an prochain. "Le premier poste d'économies sera la masse salariale de l'Etat", souligne le quotidien, alors que les dépenses de fonctionnement des ministères seraient abaissées de 2%. Enfin, les moyens affectés aux opérateurs de l'Etat (météo France notamment), reculeraient de 4%, à l'exception de Pôle Emploi.