France : trois régions captent la moitié des dépenses touristiques

  • A
  • A
France : trois régions captent la moitié des dépenses touristiques
Partagez sur :

Sans surprise, l'Ile-de-France est en tête, devant la région PACA et Rhône-Alpes.

Le tourisme d'affaires et de loisirs génère des revenus non négligeables en France, mais seules quelques régions en profitent... En 2011, la moitié des 145 milliards d'euros dépensés par les touristes français et étrangers a bénéficié à trois régions, à savoir l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes, montrent les résultats d'une enquête publiée ce vendredi par l'INSEE. 40 milliards captés par l'Ile-de-France Dans le détail, la "région capitale" perçoit à elle seule 39 milliards d'euros, alors que les deux autres captent 18 milliards d'euros chacune. L'Ile-de-France bénéficie évidemment des retombées de ses nombreux sites culturels, parcs d'attractions et congrès, mais aussi "des revenus générés par ses aéroports, et des dépenses de touristes qui pour partie n'y font qu'une étape de leur voyage", souligne l'institut national de la statistique. Quant aux régions PACA et Rhône-Alpes, au delà de leurs évidents atouts naturels, elles ont su se positionner sur le tourisme d'affaires, grâce à leurs nombreux palais des congrès. Loin derrière ces trois régions, on retrouve le Languedoc-Roussillon (8 milliards), l'Aquitaine et la Bretagne (7 milliards chacune), les Pays de la Loire et le Midi-Pyrénées (6 milliards). Trois postes de dépenses Dans son étude, l'INSEE a étudié la répartition des dépenses touristiques. Le transport constitue le premier poste (17%). Une proportion qui s'élève même à 32% en Ile-de-France, en raison de l'importance du trafic aérien. L'hébergement arrive en deuxième position (16%). Si l'hôtel est privilégié en Ile-de-France, en Alsace et dans le Nord-Pas-de-Calais, les touristes préfèrent en revanche les gîtes et autres locations saisonnières en Rhône-Alpes, Franche-Comté et Auvergne. Enfin, les dépenses de restauration arrivent en troisième position (12%), avec un poids plus important en �?le-de-France, Paca, Alsace, Lorraine et Nord-Pas-de-Calais (entre 14% et 17%).