France Télécom résiste malgré une concurrence très vive

  • A
  • A
France Télécom résiste malgré une concurrence très vive
Partagez sur :

L'opérateur a gagné des clients sur les deux derniers trimestres d el'année

France Télécom Orange a publié des résultats annuels 2012 conformes aux attentes, avec  un chiffre d'affaires de 43,515 milliards d'euros, en retrait de -2,7% sur une base comparable, pour un EBITDA retraité de 13,785 milliards d'euros, en baisse de -7,4% sur la même base. L'opérateur a toutefois dû s'adapter à la concurrence, depuis l'arrivée fracassante de Free Mobile... Orange a gagné des clients fin 2012 "Après un premier semestre difficile, le succès des nouvelles offres segmentées (...) a permis de stabiliser la part de marché mobile à 37,3% au 31 décembre 2012 et de recouvrer une base mobile totale de plus de 27 millions de clients", explique Orange dans un communiqué. Au premier et deuxième trimestres 2012, l'opérateur avait perdu respectivement 615.000 et 155.000 clients dans le mobile, suite à l'arrivée de Free Mobile. Sur le dernier semestre 2012, l'opérateur a engrangé au total 869.000 nouveaux clients. Son offre à bas coût Sosh lui a en effet permis de faire face à la concurrence, en offrant un service équivalent à celui de Free. L'opérateur se targue même d'avoir enregistré une progression de sa base clients mobile de +0,4% sur l'année en France. Son chiffre d'affaires des services mobiles est toutefois en repli de 0,9%. "Le contrat d'itinérance national signé avec le nouvel entrant compense pour partie l'effet des baisses de prix". Cap sur la 4G et la fibre optique! Après avoir réalisé 6 milliards d'euros d'investissements l'an dernier, Orange compte stabiliser en 2013 sa part de marché mobile à un niveau supérieur à 35% et réaliser la couverture de 30% de la population en 4G. Dans le fixe, il espère multiplier par deux la base clients en fibre optique. Après s'être concentré sur les offres à bas prix, Orange souhaite désormais capitaliser sur un service haut de gamme. L'évolution de notre activité mobile sera renforcée avec une distinction plus nette entre un modèle low-cost et un modèle à valeur, à même d'apporter aux clients un service inégalé, en particulier avec le très haut débit,conclut le PDG du groupe Stéphane Richard.