France Telecom : la filiale britannique au coeur de la spéculation

  • A
  • A
France Telecom : la filiale britannique au coeur de la spéculation
Partagez sur :

La presse britannique évoque une opération à 8 milliards de livres...

Les fonds KKR et Apax auraient accepté d'apporter leur soutien financier à Tom Alexander, l'ancien patron de l'opérateur de téléphonie mobile britannique Everything Everywhere, qu'il cherche à racheter à ses deux propriétaires, France Telecom et Deutsche Telekom. La presse britannique avance une opération à 8 milliards de livres (environ 9,9 milliards d'euros), même si le 'Financial Times', qui avait lancé la rumeur dès vendredi soir, parlait plus volontiers de 8 milliards d'euros. Selon l'agence Bloomberg, des discussions auraient débuté mais n'en seraient qu'à un stade préliminaire. En outre, il n'existe aucune certitude concernant des velléités de cession de la part des deux opérateurs historiques d'Europe continentale. D'ailleurs, France Telecom a publié au cours du week-end un communiqué indiquant n'avoir reçu aucune offre concernant ses actifs britanniques, pas plus qu'elle n'en avait sollicité. Récemment, le directeur financier de l'opérateur hexagonal avait simplement évoqué l'éventualité de faire coter une partie du capital d'Everything Everywhere.