France Télécom a plombé les comptes du FSI

  • A
  • A
France Télécom a plombé les comptes du FSI
Partagez sur :

Il a enregistré une perte nette de 2,05 milliards d'euros en 2012, suite à une forte dépréciation de la valeur de France Telecom

Le fonds stratégique d'investissement, l'une des trois entités de financement apportées à la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI) créée en fin d'année, a enregistré en 2012 une perte nette de 2,05 milliards d'euros, en raison d'une forte dépréciation de la valeur de France Telecom. Parcours boursier chaotique de France Telecom "Le FSI, premier actionnaire de France Telecom à la suite de l'apport de 13,6% de son capital par l'Etat en juillet 2009, a décidé de déprécier cette participation pour un montant de 2,4 milliards d'euros en raison du parcours boursier du titre en 2012", explique-t-il dans un communiqué. Au 8 mars, le titre de l'opérateur a perdu près de 30% de sa valeur en un an, pour s'établir à 7,20 euros, affecté en particulier par l'arrivée de Free Mobile et par une politique à bas coût. La dépréciation totale de la ligne Hime-Saur, soit 277 millions d'euros, compte tenu de la restructuration financière en cours, a également pesé sur les comptes du Fonds.  Performance satisfaisante des investissements A l'inverse, le FSI souligne que d'autres participations sont "en situation de plus-value latente", c'est notamment le cas pour celles apportés dans Eutelsat et Schneider. "Le portefeuille acquis en direct depuis 2009 a conservé sa valeur à 4,2 milliards d'euros, malgré son exposition aux secteurs technologiques qui sont fortement dépendants de la conjoncture économique actuelle", souligne encore le Fonds.