France : l'OCDE table sur un déficit à 3,1% fin 2015

  • A
  • A
France : l'OCDE table sur un déficit à 3,1% fin 2015
Partagez sur :

Comme la Commission européenne, l'organisation met en garde le gouvernement contre la tentation de ne pas appliquer les réformes envisagées.

Après la Commission européenne lundi, c'est au tour de l'OCDE de dévoiler ses projections économiques pour la France. Comme Bruxelles, l'organisation table sur un PIB à +1,5% en 2015 contre +1,7% espéré par le gouvernement. Pour cette année, elle a abaissé sa prévision de +1% à +0,9% après +0,3% en 2013. La France afficherait des performances inférieures à celles de l'OCDE (+2,2% en 2014 et +2,8% en 2015). Performances insuffisantes pour faire reculer le chômage. Il se stabiliserait à 10,3% de la population active (DOM compris). En France métropolitaine seule, il ressortirait à +9,8% à la fin de l'année prochaine après +9,9% en 2014. Déficit à 3,1% en 2015 La légère reprise économique sera portée par la consommation intérieure, souligne l'OCDE dans sa note de conjoncture. Elle ajoute que le CICE et le pacte de responsabilité devraient permettre aux entreprises de retrouver les marges de manoeuvre nécessaires pour gagner en compétitivité. Le plan de 50 milliards d'euros d'économies récemment dévoilé devrait également favoriser consommation, investissement et emploi. Côté déficit, l'OCDE est plus optimiste que la Commission européenne puisqu'elle estime que la France le ramènera à 3,1% du PIB en 2015 contre 3,4% anticipé par Bruxelles et 3% espéré par le gouvernement, après 4,3% en 2013. Peu de risques pèsent sur les prévisions, mais la situation reste fragile, prévient l'organisation. En outre, "l'un des dangers est que le gouvernement ne parvienne pas à mettre en oeuvre l'ensemble des réformes annoncées". Il doit réduire "comme prévu les dépenses inefficientes".