France : Bruxelles ne croirait pas à un déficit ramené à 3% du PIB fin 2013

  • A
  • A
France : Bruxelles ne croirait pas à un déficit ramené à 3% du PIB fin 2013
Partagez sur :

Après le FMI, la Commission européenne tirerait à son tout la sonnette d'alarme...

L'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB fin 2013 promis par François Hollande, ne serait pas tenu, selon la Commission européenne, d'après le quotidien 'Le Monde'. Une croissance attendue à +0,4% en 2013 ? Bruxelles, qui doit publier ce mercredi après-midi la mise à jour de ses prévisions, viserait une croissance de seulement 0,4% en France l'an prochain, alors que le budget établi par le gouvernement repose sur une perspective de +0,8%. Le quotidien précise toutefois que ces perspectives ne tiennent pas compte des mesures annoncées hier, suite à la remise du rapport Gallois ni leur éventuel impact budgétaire. Bruxelles rejoindrait les prévisions de la Commission "Dans ces conditions, la France ne devrait donc pas, selon les estimations de la Commission, être en mesure de ramener son déficit en deçà de 3% du PIB", écrit 'Le Monde'. Cet objectif ne serait atteint qu'en 2014, à condition que la croissance atteigne 1,2%. Bruxelles rejoindrait ainsi les prévisions du Fonds monétaire international. Dans une note publiée hier, le FMI a par ailleurs suggéré à l'ensemble de l'Union européenne "de revoir la rapidité de l'ajustement budgétaire", en d'autres termes, de ne pas s'acharner sur les objectifs de désendettement rapide, si "la faiblesse de l'activité économique dans la zone Euro (y compris en France) persistait".