Fitch ratings s'inquiète d'un éventuel "non" au référundum grec

  • A
  • A
Fitch ratings s'inquiète d'un éventuel "non" au référundum grec
Partagez sur :

Si le peuple grec refuse les conditions imposées par l'UE et le FMI, le risque d'un défaut désordonné du pays se renforcerait...

L'annonce de la tenue d'un référendum par Georges Papandréou, le Premier Ministre de la Grèce afin d'approuver ou non les conditions économiques et financières associées au plan d'aide défini la semaine dernière à Bruxelles, accroît considérablement les enjeux pour la Grèce et la zone euro dans son ensemble, estime Fitch dans une note publiée ce mardi. L'agence de notation pense que le rejet par le peuple grec des conditions imposées par l'Union Européenne et le FMI, pourrait renforcer le risque d'un défaut désordonné du pays et dans le pire des cas, pourrait entraîner sa sortie de la zone euro. Cette annonce "augmente aussi l'incertitude entourant les pertes que les créanciers peuvent encourir, et donc la recapitalisation des banques", ajoute l'agence de notation. Fitch Ratings appelle l'Union européenne à augmenter rapidement la puissance d'action du Fonds européen de stabilité financière comme annoncé la semaine dernière et exhorte la BCE à se tenir prête à intervenir sur le marché secondaire afin de limiter la contagion de la crise en particulier à l'Italie et l'Espagne.