Fitch note des progrès dans les bilans des banques françaises

  • A
  • A
Fitch note des progrès dans les bilans des banques françaises
Partagez sur :

Le processus de désendettement engagé par les établissements financiers devrait rassurer les marchés, estime l'agence de notation.

Les grandes banques françaises sont en train de réduire la taille de certaines activités afin de réduire leurs besoins de financement globaux et d'améliorer leurs ratios de capital. Preuve qu'elles sont conscientes du fait que l'environnement opérationnel a définitivement changé et qu'en conséquence elles ont besoin de changer la façon dont elles fonctionnent, explique Fitch. Le processus de désendettement devrait rassurer les marchés, qui commençaient à douter de leur solidité financières et de leurs positions en capital... Les plans de désendettement des grandes banques visent principalement la banque de financement et d'investissement ainsi que les services financiers spécialisés. La détérioration de la conjoncture économique devrait même les aider à atteindre ces objectifs. Néanmoins, les banques continuent de développer leurs opérations nationales bancaires de détail et n'ont pas réduit les crédits à la clientèle, souligne l'agence de notation. Les banques se sont engagées à renforcer leurs bilans, même si elles réduisent leur rentabilité. Le désendettement va conduire à une réduction des volumes d'affaires et des revenus, tandis que l'augmentation des dépôts entraînera une baisse des actifs sous gestion et des commissions. Ainsi, le bénéfice d'exploitation va baisser, mais cela est susceptible d'être une préoccupation secondaire pour le marché. L'accent mis sur le désendettement et la gestion de bilan devrait aider à compenser la pression continue sur les notes de viabilité des banques dans un environnement d'exploitation difficile, sur l'exposition transfrontalière à l'Europe du Sud et sur la faiblesse de l'économie.