Fitch menace les USA, rassure la France et met en garde contre une sortie de la Grèce

  • A
  • A
Fitch menace les USA, rassure la France et met en garde contre une sortie de la Grèce
Partagez sur :

Si Athènes venait à sortie de l'Eurozone, plusieurs pays fragiles de la région pourraient être dégradés...

Fitch Ratings prévient, agite le bâton et rassure... L'agence de notation a d'abord réitéré jeudi sa menace de dégrader la note souveraine des Etats-Unis l'an prochain si Washington ne parvient pas à réduire ses déficits et à mettre en place un plan de réduction de sa dette. "Les Etats-Unis sont le seul pays (parmi ces quatre principaux pays notés AAA) qui n'a pas un plan de réduction du déficit budgétaire crédible" et dont le ratio dette-PIB devrait augmenter à moyen terme, a déclaré Ed Parker, responsable notes souveraines chez Fitch, lors d'une conférence à New-York, d'après les propos rapportés par l'agence de presse Reuters. En novembre dernier, Fitch a abaissé la perspective des Etats-Unis de stable à négative, tout en confirmant la note AAA. La décision faisait suite à l'échec du "super-comité" du Congrès américain sur un plan de réduction du déficit budgétaire d'au moins 1.200 milliards de dollars sur dix ans. L'agence de notation a en revanche jugé que la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et d'autres pays bénéficiant de la note AAA disposaient de plans budgétaires "crédibles". En ce qui concerne Paris, rappelons que Fitch avait officiellement indiqué au lendemain de l'élection présidentielle, que l'arrivée au pouvoir de François Hollande ne remettrait pas en cause le triple A du pays et qu'un éventuel abaissement n'interviendrait pas avant 2013. L'agence avait revue sa perspective de "stable" à "négative" en décembre dernier. Enfin, Ed Parker a indiqué qu'en cas de sortie de la Grèce de la zone euro, Fitch abaisserait immédiatement les notes souveraines de Chypre, de l'Irlande, de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal.