Fitch fait le grand ménage dans les banques

  • A
  • A
Fitch fait le grand ménage dans les banques
Partagez sur :

L'agence de notation place plusieurs grandes banques sous surveillance négative

C'est un titre qui n'est pas sans rappeler la signature d'une grande banque française : "Noter des banques dans un monde qui change"... Et qui a été choisi par l'agence Fitch dans son dernier rapport sectoriel qui comprend un grand nombre de changements significatifs. Le bureau d'études a pris en compte la macroéconomie, la santé des Etats, l'environnement réglementaire et l'évolution du modèle économique des établissements du secteur pour conclure que pris ensemble, ces éléments font des dégâts dans le secteur. L'agence de notation juge qu'il y aura désormais moins de banques qui pourront prétendre au niveau "AA" ou au-dessus dans le monde, et la plupart se retrouveront plutôt dans la catégorie "A". "Les banques universelles globales et les banques d'investissement, avec leur exposition relative supérieure aux marchés de capitaux et leur dépendance au financement de court terme, sont particulièrement affectées même si des tensions existent sur d'autres segments", souligne l'agence, qui a dégradé plusieurs établissements ou menace de le faire après la publication de son rapport. Conséquences immédiates du grand bouleversement dépeint par Fitch, les notes de viabilité et long terme de Banque Fédérative du Crédit Mutuel, Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole, Crédit Suisse, Danske Bank, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Morgan Stanley, OP Pohjola et Rabobank sont placées sous surveillance négative. Celles de viabilité seulement de Société Générale et Bank of America aussi. L'agence a abaissé de "AA-" à "A+" les notes des banques allemandes Landesbank Berlin et Berlin Hyp, et de "A+" à "A" celle de la suisse UBS, du fait d'une baisse du niveau de soutien public. La note de viabilité concerne spécifiquement les institutions financières et représente la vision de base de Fitch sur la qualité crédit fondamentale d'une institution. L'échelle est la même que celle de la notation long terme classique mais elle s'écrit en lettres minuscules pour les différencier (un "AA+" devient par exemple un "aa+"). BNP Paribas est notée "AA-" long terme et "aa-" (toutes deux placées sous surveillance négative) en terme de viabilité. Crédit Agricole également (sous surveillance négative aussi), tandis que Société Générale est à "a+" (surveillance négative sur la seule note de viabilité). Banque Fédérative du Credit Mutuel est aussi noté "'AA-", sous surveillance négative.