Fitch attendra bien 2013 pour examiner la note de la France

  • A
  • A
Fitch attendra bien 2013 pour examiner la note de la France
Partagez sur :

Elle est la dernière agence à se prononcer sur la dette long terme de la France, alors que Moody's a privé hier Paris de son 'Aaa'...

Fitch Ratings attendra bien 2013 pour examiner la note de la France... Elle sera la dernière agence à se prononcer sur sa dette long terme, alors que Moody's a privé hier Paris de son 'Aaa', la note maximale, après Standard & Poor's au mois de janvier. Perspective négative La note de Fitch est actuellement assortie d'une perspective négative. "Nous avons indiqué que nous ne verrions la note de la France qu'à partir de 2013", a déclaré ce matin sur France Inter Marc Ladreit de Lacharrière, le président de l'agence. "La France sera réexaminée comme Fitch l'a dit, au cours de l'année 2013". Appartenance à la zone euro "Nous avons été les premiers, en décembre 2011, à mettre la note de la France sous surveillance négative. Nous avons été les premiers à tirer la sonnette d'alarme", a-t-il rappelé. Interrogé sur les faiblesses du pays, il a évoqué son déficit budgétaire, son endettement avec deux tiers empruntés à l'étranger, sa croissance économique et l'appartenance à la zone euro, "qui implique de la France des engagements "hors-bilan" en cas d'aggravation de la crise de l'euro".