Fiscalité des ménages: premières propositions attendues en avril

  • A
  • A
Fiscalité des ménages: premières propositions attendues en avril
Partagez sur :

Les travaux ont débuté ce vendredi...

Le groupe de travail chargé de remettre la fiscalité des ménages à plat devrait rendre des propositions limitées en avril, appelées ensuite à figurer dans la loi de finances 2015. Cette équipe est composée de partenaires sociaux, d'élus de la majorité, de l'opposition et est présidée par le député socialiste Dominique Lefebvre. La piste du prélèvement à la source Evoquée ce vendredi matin comme une piste "sérieuse" par le ministre du Budget Bernard Cazeneuve, le prélèvement à la source ne fait toutefois pas l'unanimité, surtout au sein de l'opposition. "Derrière cette idée, il y a le risque d'anesthésier les Français, qui ne sauront plus combien d'impôts ils paient (...) le pire est donc à craindre pour les classes moyennes, qui auront beaucoup à en souffrir", a déclaré l'UMP Hervé Mariton. Si le principal avantage pour les ménages est de ne plus payer leurs impôts avec un an de décalage, l'élu centriste (UDI) Charles de Courson estime cependant que ce prélèvement "n'est plus utile à partir du moment où 80% des Français sont mensualisés". "Il pose des problèmes de complexité administrative pour les entreprises et de confidentialité pour les personnes concernées", a-t-il détaillé. Fiscalité des entreprises Rappelons que la remise à plat de la fiscalité des ménages complètent les travaux engagés autour de celle des entreprises et du Pacte de responsabilité de François Hollande. Jeudi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé l'envoi "dans les tous prochains jours" d'une lettre demandant aux partenaires sociaux de "faire part de leurs propositions de méthode et d'objectifs sur les contreparties au plus tard dans un délai d'un mois". Elles portent notamment sur les engagements en termes d'emploi et de dialogue social des entreprises, en échange de l'allègement de charges qui leur a été promis (30 milliards d'euros par an d'ici 2017).