Fiat : coup d'envoi de l'introduction en Bourse de Chrysler.

  • A
  • A
Fiat : coup d'envoi de l'introduction en Bourse de Chrysler.
Partagez sur :

Un document préliminaire a été déposé auprès de la SEC, mais le nombre d'actions proposé n'a pas encore été déterminé...

Comme l'indiquait récemment le patron de Fiat, Chrysler se dirige bien vers une introduction en Bourse. Le constructeur automobile américain, filiale de Fiat, a ainsi déposé hier une version préliminaire de son document d'introduction (S-1), auprès du gendarme boursier américain (SEC). Pas de date précise Parallèlement, dans un communiqué, le constructeur italien indique que "le nombre d'actions qui sera proposé et la fourchette de prix n'ont pas encore été déterminés", ni la date de l'opération. A la mi-septembre, le PDG de Fiat et Chrysler, Sergio Marchionne, avait indiqué qu'une introduction était "possible d'ici la fin de l'année mais plus probable au premier trimestre 2014". Valorisé entre 4,2 et 10,3 milliards de dollars ! Fiat procède à contrecoeur à cette introduction en Bourse, après avoir négocié en vain avec l'autre actionnaire de Chrysler, le fonds Veba, le rachat de ses titres en vue de fusionner Fiat et Chrysler et faire jouer pleinement les synergies entre les deux entités. Mais Veba, propriétaire du solde de 41,5% du capital de Chrysler, est en désaccord radical avec la firme de Turin sur la valorisation du groupe américain. Le 'Financial Times' estimait ainsi la semaine dernière que Fiat évaluait la totalité de Chrysler à 4,2 milliards de dollars, tandis que Veba l'estimerait à ... 10,3 Mds$ ! Une introduction en Bourse permettra donc de mettre tout le monde d'accord en laissant au marché le soin de déterminer la valeur de Chrysler. Sergio Marchionne estimait le 17 septembre au 'FT' que Veba "veut monétiser (sa participation) et nous devons donc trouver un moyen pour qu'ils en sortent sans créer ce que je considère comme des attentes exceptionnellement élevées ou anormales en termes de valeur".