Faurecia : Ford devient le troisième client le plus important de l'équipementier !

  • A
  • A
Faurecia : Ford devient le troisième client le plus important de l'équipementier !
Partagez sur :

L'équipementier confirme ses ambitions en Amérique du Nord...

Faurecia confirme ses ambitions de développement en Amérique du Nord avec l'acquisition de l'activité "intérieur d'automobile" de Ford dans le Michigan. Il s'agit d'une nouvelle opération de taille pour l'équipementier automobile, avec un chiffre d'affaires additionnel de 1,1 milliard de dollars (environ 835 millions d'euros). Ford devient d'ailleurs le troisième client le plus important de Faurecia derrière Volkswagen et la maison-mère PSA. Cette acquisition permettra à Faurecia, déjà premier fournisseur mondial de systèmes d'intérieur, de dominer le marché des systèmes d'intérieur en Amérique du Nord. Faurecia se porte acquéreur des activités de l'usine de Saline, qui fournit des modules de cockpit, des planches de bord, des panneaux de porte et des consoles centrales pour 12 programmes automobiles assemblés dans huit usines Ford à travers l'Amérique du Nord. Faurecia équipera par exemple le Pick-up F150, best-seller de la marque avec un demi-million d'exemplaires produits en 2011. Parallèlement à cette acquisition, Faurecia signera également un nouvel accord de joint-venture avec Rush Group pour prendre en charge des activités telles que le moulage par injection, l'assemblage et le séquencement de pièces d'intérieur dans une nouvelle usine implantée à Detroit. Faurecia détiendra 45% du capital de cette joint-venture dont le chiffre d'affaires annuel s'élèvera à environ 400 millions de dollars (300 ME). Faurecia est resté assez discret sur les modalités financières de ces acquisitions dont le closing est espéré le 1er juin prochain. La date du transfert des activités du site de Saline a été fixée au 1er juin 2012 et la transition vers le site de Detroit commencera cet été. Faurecia promet que cette opération n'aura pas d'impact significatif sur son endettement et sa situation de trésorerie. Lors d'une conférence téléphonique, le Directeur Financier du groupe, Frank Imbert, a évoqué un "prix limité", "sans impact significatif sur le bilan 2012". Le dirigeant a précisé que la contribution aux résultats de ces activités sera légèrement positive dès 2012.