Facebook-WhatsApp : Le Top 5 des rachats du secteur technologique

  • A
  • A
Facebook-WhatsApp : Le Top 5 des rachats du secteur technologique
Partagez sur :

Si Facebook n'a pas regardé à la dépense en acquérant l'application de messagerie instantanée WhatsApp pour 19 milliards de dollars en cash et en actions, ce rachat n'est pas le plus important qu'a connu le secteur technologique

Si Facebook n'a pas regardé à la dépense en acquérant l'application de messagerie instantanée WhatsApp pour 19 milliards de dollars en cash et en actions, ce rachat n'est pas le plus important qu'a connu le secteur technologique, la palme revenant toujours à HP. Voici le Top 5 des plus grosses opérations réalisées ces dernières années dans le secteur technologique. Hewlett-Packard - Compaq : 25 milliards de dollars En septembre 2001, Hewlett-Packard acquiert Compaq pour 25 milliards de dollars par échange d'actions, les actionnaires du constructeur californien conservant 64% des parts contre 36% pour Compaq. Une opération destinée à concurrencer IBM, le leader de l'époque du marché, et à distancer Dell, autre poids lourd de l'informatique. Facebook-WhatsApp : 19 milliards de dollars Facebook a donc déboursé 19 milliards de dollars en cash et en actions pour racheter WhatsApp, le créateur d'une application mobile pour smartphones comprenant un système de messagerie instantanée. Une opération qui devrait permettre au réseau social de se repositionner auprès des jeunes utilisateurs qui ont tendance à délaisser les réseaux sociaux traditionnels pour privilégier les nouvelles applications de messagerie. Google - Motorola Mobility : 12,5 milliards de dollars Désireux de concurrencer Apple dans le secteur de la téléphonie, Google achète Motorola en 2012 pour 12,5 milliards de dollars ! La firme californienne revend moins de deux ans après  Motorola Mobility au Chinois Lenovo pour seulement 2,91 Mds$... Néanmoins, entre les 3 milliards de trésorerie présents dans les caisses de Motorola au moment de l'achat, un crédit d'impôts de près d'un milliard et la revente, en avril dernier, de la branche décodeurs, Google n'aurait "perdu" que 3 milliards de dollars. Un montant, là aussi à relativiser, puisque en reprenant Motorola, Google a récupéré un portefeuille de 17.000 brevets qui lui ont notamment permis de sécuriser le système d'exploitation Android. Hewlett-Packard - Autonomy : 10,24 milliards de dollars Hewlett-Packard est décidément habitué aux rachats astronomiques. Dix ans après l'acquisition de Compaq, HP a remis ça en s'offrant le fabricant britannique de logiciels Autonomy pour 10,24 milliards de dollars. Mais l'opération a tourné au fiasco : les anciens dirigeants d'Autonomy sont soupçonnés de fraude comptable afin de vendre leur entreprise au prix fort... Résultat, HP a été contraint d'enregistrer une charge de dépréciation de 8,8 milliards de dollars. Mais selon le Financial Times, le constructeur américain ne pouvait ignorer la situation d'Autonomy... Microsoft - Skype : 8,5 milliards de dollars Alors que Microsoft se contentait jusque-là d'acquérir des start-ups prometteuses, le géant des logiciels investit 8,5 milliards de dollars en mai 2011 pour racheter le service de téléphonie Skype. Une somme élevée mais nécessaire au groupe, à la recherche de relais de croissance dans le secteur de l'internet et des appareils mobiles.