Facebook : tempête autour de l'utilisation des photos 'privées'

  • A
  • A
Facebook : tempête autour de l'utilisation des photos 'privées'
Partagez sur :

La protection des données privées est une nouvelle fois au centre d'une polémique impliquant Facebook... Sa filiale Instagram, spécialisée dans le partage de photos, a dû faire marche arrière en catastrophe hier soir sur sa nouvelle politique d'utilisation des données personnelles. Ainsi, les nouvelles règles, qui doivent entrer en vigueur le 16 janvier prochain, prévoyaient notamment que le réseau social de photos puisse exploiter les images de ses utilisateurs, par exemple en tant que support publicitaire... Licence exempte de royalties En postant un contenu sur le service, l'utilisateur accordait ainsi à Instagram (et à Facebook) "une licence non exclusive, gratuite, exempte de royalties et mondiale pour utiliser, modifier, supprimer, afficher publiquement, reproduire, traduire et distribuer ce contenu en partie ou en intégralité, sous tous types de formats". Une formulation suffisamment large et vague pour permettre une utilisation commerciale des photos mises en ligne par les internautes sans leur accord préalable !... Tollé sur Twitter Cet article a immédiatement provoqué un tollé sur le web, notamment sur Twitter, où les utilisateurs ont de menacé hier de clore leur compte Instagram... Sous la pression, la direction a fait une rapide mise au point dans la soirée, promettant de reformuler le passage litigieux : "pour être clair : il n'est pas dans notre intention de vendre vos photos !", écrit ainsi Kevin Systrom, PDG et co-fondateur de la start-up dans un billet de blog. "Nous travaillons sur un nouveau phrasé qui le rendra plus clair", poursuit-il...