Evasion fiscale : Bercy espère récolter plus de 2,5 milliards d'euros cette année

  • A
  • A
Evasion fiscale : Bercy espère récolter plus de 2,5 milliards d'euros cette année
Partagez sur :

"Beaucoup de Français, voyant notre fermeté, se rendent compte qu'ils ne pourront pas échapper à la transparence", se félicite le ministre du Budget...

Près de 5.000 évadés fiscaux français se sont rapprochés des services de Bercy ces derniers mois pour régulariser leur situation, d'après les informations révélées par 'Le Parisien' ce weekend. "Je ne sais pas d'où vient ce chiffre", a réagi le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, ce matin au micro de RMC. "Beaucoup de Français, voyant notre fermeté, se rendent compte qu'ils ne pourront pas échapper à la transparence. Je souhaite qu'on puisse récupérer cet argent, que tous ceux qui ont placé leur argent à l'étranger se mettent en conformité", a-t-il poursuivi. Les organisations syndicales de Bercy estiment que la fraude fiscale représente 50 à 70 milliards d'euros. Un volume jugé "inadmissible" par le ministre. Pas de cellule VIP à Bercy "Si vous venez de vous-même, vous n'aurez pas les mêmes peines que si vous êtes attrapés par la justice", a précisé le ministre à l'attention des fraudeurs. "Vous avez un certain nombre de règles, vous vous verrez appliquer des pénalités pour tout le temps où vous n'avez pas acquitté vos impôts ainsi qu'une amende. Je ne veux pas que ce soit à la tête du client, il n'y aura pas de cellule VIP à Bercy, il y aura un barème précis", a-t-il précisé. Le projet de loi de lutte contre la fraude fiscale sera débattu à partir de ce mercredi à l'Assemblée nationale. Avec ce texte, et la régularisation des dossier des évadés fiscaux, le gouvernement espère récolter plus de 2,5 milliards d'euros cette année. "Entre 2011 et 2012, nous avons émis deux milliards de plus de droits et pénalités à recouvrir au titre de la fraude fiscale, c'est considérable, c'est une augmentation très significative", a indiqué Bernard Cazeneuve. "L'objectif c'est qu'on aille au delà, qu'à mesure que la loi monte en puissance, que la pression s'exerce, nous puissions aller au delà", a-t-il ajouté. "Je serais assez satisfait de pouvoir faire entre 2 milliards et 2,5 milliards cette année".