Eurotunnel : le ton monte dans le 'Shuttle'...

  • A
  • A
Eurotunnel : le ton monte dans le 'Shuttle'...
Partagez sur :

Bruxelles juge trop élevés les tarifs du tunnel sous la Manche

Eurotunnel compte bien se faire entendre dans les discussions qui se sont ouvertes entre la Commission européenne d'un côté et les autorités françaises et britanniques de l'autre. Le commissaire aux transports, Siim Kallas, estime en effet que les tarifs ferroviaires transmanche sont excessifs, notamment dans le fret, à tel point qu'ils dissuadent la concurrence d'y lancer ses trains, et entraîne une sous-utilisation de l'ouvrage, estimée à 43% par l'exécutif communautaire sur les marchandises. Il a donc écrit à Paris et Londres pour leur demander de faire baisser les prix, et de mettre un terme à la convention de capacités réservées qui bénéficie à la SNCF. L'opérateur du tunnel, tout en rappelant que cette querelle est régie au niveau étatique et non au sien, a cependant tenu à préciser que les tarifs pratiqués ont été définis dès l'origine du projet sur la base des hypothèses de trafic et des investissements nécessaires à l'édification de l'ouvrage, dans le cadre du contrat de concession. Si celui-ci venait à être modifié dans un sens défavorable à la société, Eurotunnel indique d'ores et déjà qu'il demandera pour ses actionnaires une "légitime indemnisation" qui serait calculée sur la durée d'ensemble de la concession, qui court jusqu'en 2086. Eurotunnel facture des frais de réservation de 4.320 euros aux trains Eurostar et de 16,60 euros aux passagers par déplacement, et Bruxelles estime qu'ils devraient être de la moitié à peu près, ce qui explique que le tunnel ne soit utilisé qu'à 43% de sa capacité. Après enquête, la CE a déterminé que les opérateurs du tunnel sous la Manche facturent des tarifs excessifs pour subventionner leur service de navette pour les voitures qui eux ne sont pas assujettis à de tels frais, ont expliqué des responsables européens. Quant à la baisse du trafic, le groupe la met davantage sur le dos des difficultés de certains opérateurs de fret ferroviaire sur leurs marchés domestiques que sur celui des prix pratiqués...