Entreprises : les salaires des patrons bientôt plafonnés dans le public ?

  • A
  • A
Entreprises : les salaires des patrons bientôt plafonnés dans le public ?
Partagez sur :

La mesure pourrait s'appliquera automatiquement aux entreprises appartenant à 100% à l'Etat comme a la SNCF, La Poste, l'Office national des forêts...

Les patrons des entreprises publiques devront bientôt se serrer la ceinture... Selon 'Le Parisien' du jour, l'un des premiers décrets signés par François Hollande devrait imposer un multiple maximal de 20 fois entre les salaires les plus bas et les salaires les plus élevés dans les groupes publics. Ainsi, si le salaire le plus bas dans l'entreprise est le Smic, la rémunération de son patron ne pourra pas dépasser 335.600 euros bruts par an (soit 27.966 euros bruts par mois). La mesure s'appliquera automatiquement aux entreprises appartenant à 100% à l'Etat comme a la SNCF, La Poste, l'Office national des forêts, le Commissariat à l'Energie atomique ou encore la Comédie française, où les salaires dépassent d'ailleurs rarement ce seuil à l'heure actuelle. En revanche, il n'est pas évident que l'Etat parvienne à imposer cette règle aux entreprises publiques dans lesquelles il détient une participation minoritaire, à commencer par EDF, GDF Suez, Areva, Thalès ou encore Air France KLM... Ces entreprises cotées en Bourse pourraient voir certains hauts dirigeants les éviter à l'avenir, si leurs perspectives de rémunération sont bloquées, estiment des analystes financiers...