Emploi : moins de cadres ont changé d'entreprise en 2013

  • A
  • A
Emploi : moins de cadres ont changé d'entreprise en 2013
Partagez sur :

Le contexte économique morose n'encourage pas les cadres à bouger...

Les cadres ont été moins nombreux en 2013 à changer d'entreprise, crise oblige. Le taux de mobilité externe a en effet reculé d'un point à 6%, d'après une enquête de l'Apec publiée ce mercredi. Parallèlement, les changements de postes en interne sont restés stables, à environ 18%, car quel que soit le contexte économique, les entreprises doivent se réorganiser. Les jeunes, plus mobiles Les cadres de moins de 30 ans sont les plus concernés par la mobilité externe, même si leur proportion est passée de 19% en 2012 à 12% en 2013, alors que celle des 30-34 ans a reculé de 4 points à 7%."A l'orée de leur carrière, les jeunes cadres ont une volonté de changement plus affirmée afin d'accroître leur expérience", rappelle l'Apec. Ils sont aussi les premiers concernés par des contrats de courte durée. Concernant les mobilités en interne, elles sont plus nombreuses dans les grandes entreprises : elle est trois fois plus élevée dans les entités de 1 000 salariés et plus que dans les structures de petite taille (moins de 50 salariés). Moins de départs volontaires Lorsqu'il y a mobilité, les conditions de départs sont aussi moins favorables. En 2013, seulement 59% des cadres ayant bougé ont directement intégré leur nouvelle société sans passer par la case chômage, contre 67% un an plus tôt. Par ailleurs, la part des mobilités réalisée à l'initiative du cadre a reculé, passant de 65% en 2012 à 50% en 2013. A noter cependant que les départs concertés sont beaucoup plus nombreux. Ils se sont établis à 27% contre 14% en 2012. En outre, le taux de rupture conventionnelle a gagné 7 points à 19%. En revanche, en interne, les changements de postes se font beaucoup plus souvent à l'initiative du cadre (68%) que de façon imposée par la société (32%). Côté perspectives, 66% des cadres envisagent de réaliser au moins un type de mobilité (internet ou externe) dans les trois ans à venir.