Emploi : le CDI intérimaire est sur les rails

  • A
  • A
Emploi : le CDI intérimaire est sur les rails
Partagez sur :

Il est le fruit d'un accord trouvé l'été dernier...

Le contrat à durée indéterminée pour les intérimaires est désormais sur les rails... L'agence Adecco a signé le premier ce jeudi, alors que la profession s'est fixée pour objectif d'en conclure 20.000 sur trois ans. Prism'Emploi rappelle qu'il n'y a toutefois pas de caractère automatique, "il résulte d'un accord entre l'agence d'emploi et l'intérimaire". Flexibilité et sécurité Issu de l'accord du 10 juillet 2013 portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires, ce CDI a pour but de faciliter les démarches des bénéficiaires, notamment en ce qui concerne l'obtention d'un crédit ou d'un logement en location. Du côté des entreprises, il doit permettre de les aider à anticiper les besoins en fidélisant leur relations aux intérimaires. "Il constitue une innovation sociale majeure et une reconnaissance de notre rôle d'intégrateur social. Cette nouvelle forme de contrat permettra de concilier la sécurité de l'emploi avec la flexibilité nécessaire au développement des entreprises", a ainsi déclaré le PDG d'Adecco, Alain Dehaze lors de la signature de ce premier contrat. Un fonds de sécurisation L'accord conclu l'an dernier a également donné naissance à un fonds de sécurisation des parcours intérimaires. Il garantit un salaire minimal mensuel durant les périodes non travaillées, et sert à financer la formation des travailleurs temporaires, rappelle Prism'Emploi. A ce fonds sont affectés 10% des salaires versés aux intérimaires en mission ainsi qu'une nouvelle cotisation patronale de 0,5% de l'ensemble de la masse salariale d'intérimaires. Insuffisant pour la CGT Lors de l'annonce de cet accord, la CGT est montée au créneau, soulignant que la mesure ne bénéficierait qu'à 4% des employés en interim, "parmi les plus qualifiés qui n'ont pas de difficulté d'employabilité et, qui pour une grande partie, sont déjà employés à plein temps"...