Emploi: la France en queue de peloton pour le temps de travail !

  • A
  • A
Emploi: la France en queue de peloton pour le temps de travail !
Partagez sur :

Les Français travaillent en moyenne 186 heures de moins par an que les Allemands.

En plein débat sur la perte de compétitivité de la France, une étude vient éclairer le sujet sous l'angle du temps de travail. Conclusion : les Français sont les Européens qui travaillent le moins, avec les Finlandais, et cette tendance s'est accentuée ces dernières années avec la crise, selon l'étude publiée ce matin par l'institut Coe-Rexecode, proche du patronat. La durée moyenne effective de travail des salariés à temps complet (y compris la fonction publique) s'est ainsi établie en France à 1.661 heures en 2013, soit 186 heures de moins qu'en Allemagne, 120 heures de moins qu'en Italie et 239 heures de moins qu'au Royaume-Uni, selon cette enquête, qui se base sur des données fournies par l'institut européen des statistiques Eurostat. Congés payés et RTT montrés du doigt en France Les différences importantes entre pays sont essentiellement liées aux congés payés, plus longs en France que chez ses voisins. En moyenne, les salariés français à temps complet disposent de 6,6 semaines de congés payés et de RTT par an, contre 3,9 pour leurs homologues allemands, souligne l'étude. En revanche, la plus faible présence des Français au travail n'est pas liée aux congés pour maladie ou garde d'enfant, qui ne représentent que 1,6 semaine par an. Depuis 15 ans, la France des 35 heures de travail hebdomadaire est aussi le pays où la durée du travail a le plus diminué. Entre 1998 et 2013, elle a baissé de 14,8% dans l'Hexagone contre -9,8% en Espagne, -8,9% en Allemagne, -8,5% en Suède, -7,6% en Italie et -3,1% au Royaume-Uni. Et de 2010 à 2013, face à la crise économique, la durée du travail a continué de diminuer en France (1.661 heures contre 1.679 heures en 2010), alors qu'elle a diminué plus vite en Allemagne (1.847 heures contre 1.904 en 2010), mais qu'elle a augmenté au Royaume-Uni (1.900 heures contre 1.856 en 2010) et en Espagne (1.805 heures contre 1.798 en 2010). "La baisse du temps de travail a joué un rôle important dans le décrochage économique du pays, même si la dérive des salaires a pesé aussi", commente Michel Didier, le président de Coe-Rexecode, cité ce matin par 'Le Figaro'. Les salariés du privé travaillent plus que ceux du public, mais moins que les indépendants. La situation française est toutefois caractérisée par de grandes disparités entre les différentes catégories d'emplois, relève l'enquête. Un salarié à temps complet dans les services non marchands (fonctionnaires de l'administration, salariés des cliniques, enseignement privé) travaille ainsi 140 heures de moins par an (l'équivalent de  4 semaines) que son homologue des services marchands, et 73 heures de moins que les salariés de l'industrie. Les travailleurs indépendants sont les plus acharnés au travail, avec une durée de 2.372 heures par an, supérieure de 43% à celle des salariés à temps complet. Ces statistiques placent les non-salariés français parmi ceux qui travaillent le plus en Europe, au 4ème rang. L'écart entre indépendants et salariés du privé est de 27% pour l'Allemagne, 21% pour l'Italie et de 7% pour le Royaume-Uni. Autre exception française, son faible recours au temps partiel par rapport à ses voisins. En outre, les salariés à temps partiel français effectuent un plus grand nombre d'heures qu'ailleurs (993 par an en moyenne, contre 851 en Allemagne et 864 au Royaume-Uni).