Embargo russe : les mesures européennes de soutien entrent en vigueur

  • A
  • A
Embargo russe : les mesures européennes de soutien entrent en vigueur
Partagez sur :

Bruxelles a autorisé les producteurs de fruits et légumes a retiré une certaine quantité de leur production du marché.

Comme annoncé la semaine dernière, la Commission européenne a mis en place lundi des mesures de soutien aux producteurs de fruits et légumes "périssables" pénalisés par l'embargo russe (tomates, carottes, choux blancs, poivrons, choux-fleurs, concombres, cornichons, champignons, pommes, poires, fruits rouges, raisins et kiwis). Retrait exceptionnel de la production Parmi les dispositifs mis en place figure le retrait exceptionnel d'une certaine quantité de la production. En échange, Bruxelles versera une indemnité aux producteurs. Cette décision s'appliquera  jusqu'à la fin novembre avec un budget prévu de 125 millions d'euros, précise l'organe exécutif européen dans un communiqué. Le retrait de marchandises, déjà autorisé pour les producteurs de pêches et nectarines, a pour but de réguler les cours et de ne pas faire chuter les prix en raison du blocus mis en place par la Russie. D'autres mesures de soutien pourraient être annoncées, si nécessaire précise Bruxelles. Afin de pénaliser ses opposants dans le conflit qui l'oppose à l'Ukraine, le Kremlin a annoncé au début du mois une batterie d'interdictions d'importation. Les fruits, légumes, viandes, poissons, lait et produits laitiers seront bannis pour un an. La FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) a estimé le co�"t de ces restrictions à 500 millions d'euros pour la France.