Electrolux envisage de vendre un de ses sites dans les Ardennes

  • A
  • A
Electrolux envisage de vendre un de ses sites dans les Ardennes
Partagez sur :

Encore une usine menacée en France... Le groupe suédois Electrolux, confronté à des conditions de marché difficiles en Europe, envisage de céder ou de fermer son site de Revin, dans les Ardennes, qui fabrique des laves-linge. Un peu plus de 400 salariés sont concernés. Le numéro deux mondial du secteur, derrière l'américain Whirlpool, souhaite entamer des pourparlers avec les représentants syndicaux de l'usine de Revin, et promet dans un communiqué de rechercher "des solutions extérieures" pour réindustrialiser le site. Electrolux a dévoilé ce lundi des comptes trimestriels faisant état d'un bénéfice d'exploitation à 1,46 milliard de couronnes (170 millions d'euros) contre 1,10 milliard l'an dernier et 1,47 milliard attendu par les analystes financiers. 117 ME de réductions de coûts Côté perspectives, Electrolux a confirmé tabler sur une demande sur le marché européen au mieux stable et au pire en recul de 2%. En revanche, en Amérique du Nord, le groupe voit désormais le marché de l'électroménager reculer de 1% alor qu'il anticipait auparavant une hausse pouvant aller jusqu'à 2%. Pour réduire ses coûts en Europe, le groupe suédois va aussi revoir à la baisse et spécialiser la production de certains sites, notamment en Suède et en Suisse. Le coût total de ces mesures sera d'environ un milliard de couronnes (117 millions d'euros).