Egypte : les cours de l'or noir grimpent, certaines sociétés ferment leurs bureaux

  • A
  • A
Egypte : les cours de l'or noir grimpent, certaines sociétés ferment leurs bureaux
Partagez sur :

Selon un dernier bilan provisoire, les affrontements entre les partisans du président déchu Mohamed Morsi et les forces de sécurité auraient fait 525 morts...

Les cours de l'or noir sont en hausse ce jeudi alors que les tensions sont de plus en plus vives en Egypte. Certaines compagnies pétrolières et autres entreprises présentent dans le pays ont d'ailleurs annoncé un arrêt temporaire de leur activité. Hausse des cours de l'or noir Vers 15 heures, le baril de Brent affichait une hausse de +0,4% à 110,79 dollars, soit son plus haut niveau depuis le mois d'avril. Le WTI progressait de +0,2% à 107,24 dollars, également proche de son sommet de 16 mois atteint le 19 juillet dernier (108,54 dollars). L'or noir "profite" des violences qui ont eu lieu mercredi et ont causé la mort de 525 personnes, selon un dernier bilan officiel. Le gouvernement a déclaré l'état d'urgence après l'assaut des forces de sécurité contre les rassemblements des partisans du président déchu Mohamed Morsi au Caire. Shell ferme ses bureaux Plusieurs entreprises européennes sont présentes dans le secteur pétrolier en Egypte. Shell, le numéro un a fermé pour plusieurs jours ses bureaux égyptiens et réduit les déplacements vers le pays. De son côté, Total s'est refusé à tout commentaire. Parmi les autres secteurs d'activité, le géant suédois de l'électroménager Electrolux, qui emploie environ 7.000 personnes dans le pays, a dit avoir interrompu sa production. Côté français, Alstom, Schneider Electric Lafarge ou encore Vinci sont présents dans le pays. Le groupe agroalimentaire Danone y possède également des activités. Enfin, dans le secteur du tourisme, Club Med a deux villages de vacances alors que le groupe Accor compte une quinzaine d'hôtels. Pour le moment, ces sociétés n'ont pas communiqué.