EELV voit une provocation politique dans l'éventuelle prolongation de vie des centrales nucléaires

  • A
  • A
EELV voit une provocation politique dans l'éventuelle prolongation de vie des centrales nucléaires
Partagez sur :

L'Etat pourrait prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises pour la porter à 50 ans...

Une "provocation politique" pour Europe-Ecologie-Les-Verts(EELV)... Selon les informations du 'Journal du dimanche', l'Etat va prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises pour la porter à 50 ans. L'hebdomadaire évoque plusieurs sources proches du gouvernement et ajoute l'annonce devrait être faite d'ici la fin de l'année. Cette mesure est remettrait directement en question l'engagement de François Hollande de réduire de 75% à 50% d'ici 2025 la part du nucléaire dans la production d'électricité, estime EELV, membre de la majorité gouvernementale, et dont la réaction pourrait à nouveau créer des remous au sein de l'équipe de Jean-Marc Ayrault. "Jeter le soupçon" Le parti écologiste dénonce également un "mensonge économique" qui reviendrait "à inscrire dans les comptes d'EDF une durée d'amortissement en contradiction avec les multiples déclarations de l'Autorité de s�"reté nucléaire indiquant qu'EDF ne pouvait compter sur une durée de vie de ses réacteurs supérieure à 40 ans." "Une telle inscription dans les comptes d'une société cotée en Bourse ne pourrait que jeter le soupçon sur la sincérité de ses comptes et des informations fournies aux acteurs financierssur l'état réel de la société", affirme EELV. S�"reté des installations Pour l'heure, rien n'est officiel, mais la décision est inéluctable, selon d'un des informateurs du 'JDD'. Un conseil de politique nucléaire présidé par François Hollande devrait se tenir le 15 novembre prochain. Il pourrait servir de tribune pour l'annonce de l'accroissement de la durée de vie des installations. En septembre dernier, Pierre-Franck Chevet, le président de l'Autorité de s�"reté nucléaire, avait rappelé dans les mêmes colonnes du 'JDD' qu'EDF ne devrait pas compter sur l'allongement de la durée de vie des centrales à 60 ans pour établir le futur paysage énergétique de la France et que tout allongement nécessiterait de "beaucoup" améliorer la s�"reté des installations. Sur la période 2020 à 2030, ce sont 5 à 6 réacteurs qui arriveront à la fin de leur vie théorique chaque année. Au total, 48 des 58 tranches nucléaires françaises ont été mises en service entre 1978 et 1989, ce qui implique que leur date théorique de fin de vie court de 2018 à 2029.