Ecotaxe : Frédéric Cuvillier juge "souhaitable" une application en 2014

  • A
  • A
Ecotaxe : Frédéric Cuvillier juge "souhaitable" une application en 2014
Partagez sur :

Le projet controversé du gouvernement a pourtant été reporté "sine die"...

Le projet controversé du gouvernement a pourtant été reporté "sine die", après des semaines de manifestations, et notamment le mouvement des "bonnets rouges"... Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, a remis sur la table vendredi le dossier de "l'écotaxe poids lourds", dans une interview accordée à RMC et BFM TV. Il juge en effet "souhaitable" la mise en application de cette mesure avant la fin 2014, alors qu'elle a été suspendue fin octobre par le gouvernement face à la fronde, entre autres, des routiers et agriculteurs bretons. Financer les infrastructures "On peut l'appeler redevance, taxe, l'important c'est que ce soit compris, or actuellement ce n'est pas compris", a souligné Frédéric Cuvillier. "C'est la mission qui est assignée à la commission parlementaire de pouvoir mettre en place un dispositif permettant l'application de l'écotaxe (...) Si nous souhaitons financer les infrastructures et avoir des réseaux de transport qui sont efficaces, il faut l'écotaxe", a poursuivi le ministre. Cette éco-redevance sur le transport routier, décidée par la précédente majorité dans le cadre du Grenelle de l'environnement, vise à taxer la circulation de poids lourds afin de financer les infrastructures ferroviaires et fluviales. "Je le souhaite" "Dès que les parlementaires auront rendu en avril leur rapport d'information, compte tenu des conclusions, avec le Premier ministre, nous ajusterons le dispositif", a-t-il indiqué. Interrogé sur une mise en application avant la fin 2014, Frédéric Cuvilier a répondu "pour ma part je le souhaite, je ferai tout pour qu'il en soit ainsi, à condition que le dispositif soit efficace, pertinent, et que les gens sachent bien à quoi serviront les recettes de cette écotaxe".