Ecotaxe : blocage autoroutier samedi dans le Sud

  • A
  • A
Ecotaxe : blocage autoroutier samedi dans le Sud
Partagez sur :

La préfecture évoque un "risque de paralysie totale"...

Ralentissements à prévoir samedi dans le sud de la France... Près de 200 transporteurs routiers devraient bloquer le trafic autoroutier à Aix-en-Provence, dans le cadre d'une action nationale contre l'écotaxe. Car les opposants ne désarment pas, malgré le recul du gouvernement, qui a décidé de suspendre la mise en place de cette mesure, qui était prévue pour janvier 2014. A l'appel de l'Organisation des transports routiers européens (OTRE), ils prévoient d'occuper l'échangeur entre les autoroutes A8 et A51, passage obligé entre l'Italie et l'Espagne et voie empruntée pour rejoindre l'autoroute A7 et le nord de l'Europe à partir du sud-est de la France. Les transporteurs se sont engagés à laisser la voie de gauche libre à la circulation, mais la plage horaire de la manifestation est très large, puisqu'elle s'étend de 9 heures à 19 heures, ce qui devrait considérablement perturber le trafic. "Les projections réalisées prévoient des risques de bouchons de 20 à 30 kilomètres sur les deux autoroutes concernées, et ce dans les deux sens de circulation. Des répercussions sont également à redouter sur le réseau secondaire", dit jeudi la préfecture de police des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. La préfecture évoque même un "risque de paralysie totale", et conseille fortement d'éviter le secteur autoroutier directement touché mais aussi le secteur de Plan-de-campagne, l'une des plus importantes zones commerciales d'Europe, situé à une dizaine de kilomètres au sud d'Aix-en-Provence. Ils "sont restés sourds" Le 16 novembre dernier, entre 2.000 et 4.000 transporteurs routiers avaient déjà manifesté, provoquant des difficultés de circulation dans une quinzaine de régions mais sans que des débordements ne soient déplorés. "Malgré cette très forte mobilisation, et la démonstration que le secteur du transport routier ne veut plus de l'écotaxe �?comouv' telle qu'elle est prévue, le Premier ministre et son gouvernement sont restés sourds", regrette l'organisation. L'organisation syndicale réclame la suppression de l'écotaxe, qui fragilise selon elle les PME du transport routier. "Au plan national, le secteur a connu 2.759 défaillances d'entreprises en 2012, et 2.477 sur les neuf premiers mois de 2013, soit une perte de 18.774 salariés pour cette période. Dernier exemple en date : la faillite du groupe Mory-Ducros quimet en péril 5.200 salariés et plus de 2.000 PME sous-traitantes", précise le syndicat dans un communiqué.