Economies : les ministères ont reçu leurs lettres de cadrage

  • A
  • A
Economies : les ministères ont reçu leurs lettres de cadrage
Partagez sur :

Première étape du plan d'économies de 50 milliards d'euros annoncé par Manuel Valls...

Première étape du plan d'économies de 50 milliards d'euros annoncé par Manuel Valls : les ministères ont reçu ce weekend leurs lettres de cadrage, avec au programme une nouvelle cure de rigueur. "Déjà rabotées ces deux dernières années, les dépenses de fonctionnement devront encore diminuer de 15 % d'ici à 2017 (5% en 2015, 10% en 2016 et 15% en 2017)", affirment 'Les Echos'. Les opérateurs de l'Etat (CNRS, Ademe, Meteo France...) ne seront pas épargnés, avec une baisse des subventions de 2% en 2015, 4% en 2016 et 6% en 2017, toujours selon le quotidien économique. Les investissements prévus par les ministères devront faire l'objet d'une "programmation stricte", "en particulier pour ce qui concerne les dépenses immobilières, les fonctions support, les systèmes d'information et les achats". "Pas de plan caché" Invité de l'émission Le Grand rendez-vous Europe1/iTélé/'Le Monde', le député UMP Xavier Bertrand s'est arrêté plus spécifiquement sur les coupes prévues dans le budget de la Défense. Il a évoqué des économies "d'1,5 à 2 milliards d'euros par an pendant 3 à 4 ans". "Pour des calculs de comptables, on est en train de sacrifier notre défense. C'est une remise en cause sans pareille de notre sécurité et de notre défense", a regretté l'ancien ministre du Travail, sans citer ses sources. Invité du 20 heures de TF1, Manuel Valls a répondu à ces allégations : "Tout le monde doit participer à la réduction des déficits, chacun doit y participer, chacun doit faire un effort. Mais nos armées qui se battent courageusement sur différents terrains, je pense notamment au Mali et en Centrafrique, doivent être préservées", a affirmé le Premier ministre. "Il n'y a pas de plan caché, nous sommes au contraire dans la vérité et dans la transparence", a-t-il ajouté.