Economie : la Fédération nationale des travaux publics tire la sonnette d'alarme !

  • A
  • A
Economie : la Fédération nationale des travaux publics tire la sonnette d'alarme !
Partagez sur :

Les décisions de politique économique vont engendrer de nobreuses suppressions d'emplois et une nouvelle baisse du chiffre d'affaires en 2014...

Le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), Bruno Cavagne, s'est dit ce mardi matin "catastrophé" par la situation de ses entreprises. Cette année, le chiffre d'affaires du secteur a reculé de 3% en euros constants, à 39,7 milliards d'euros et 8.000 emplois permanents ont été détruits, a-t-il rappelé, au cours d'une conférence de presse. Et le pire est à venir selon Bruno Cavagne, la faute aux choix de politique économique du gouvernement. Il table sur un nouveau recul du chiffre d'affaires de 4% en 2014 et la perte de 12.000 emplois. "Cette prévision s'appuie sur une analyse par grande famille de clients" (collectivités locales, secteur privé, grands opérateurs), précise-t-il. Choix économiques Le président de la Fédération met en cause la baisse des ressources affectées à l'Agence de financement des infrastructures (AFITF). La subvention de l'Etat devrait passer de 660 millions en 2013 à 334 millions en 2014, sans compter "les effets de la suspension de l'écotaxe" (-500 ME en 2014, -750 ME en année pleine). Il pointe également du doigt la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités (-840 millions) qui touche directement leur capacité d'investissement. Le secteur est également affecté par les décisions réglementaires (compte pénibilité retraite, suppression des aides à l'apprentissage pour les entreprises de plus de 10 salariés...) prises par le gouvernement. Pour autant, Bruno Cavagne a conclu sur une note positive: "les professionnels des travaux publics veulent croire que cette situation est réversible (...) De nombreux besoins existent et certains maîtres d'ouvrage l'ont compris", a-t-il déclaré. .