EADS devient Airbus, les analystes saluent l'annonce

  • A
  • A
EADS devient Airbus, les analystes saluent l'annonce
Partagez sur :

L'information circulait depuis plusieurs jours déjà. Elle a été confirmée à l'occasion de la publication des résultats du groupe.

C'est désormais officiel : EADS devient Airbus, nom de sa division qui représente la part la plus importante de son chiffre d'affaires. En marge de ses résultats semestriels publiés ce matin, le géant européen a confirmé son nouveau nom de baptême et son organisation en trois divisions, d'un côté l'aviation commerciale, de l'autre les activités défense et espace, et enfin les hélicoptères, qui conservent leur autonomie. Trois branches Le géant de l'aéronautique va donc être réorganisé autour de trois divisions déclinées sous l'appellation Airbus: Airbus (avions civils), Airbus Defense & Space qui regroupera Airbus Military, Astrium, Cassidian, et enfin Airbus Helicopters (Eurocopter). La mise en oeuvre de cette nouvelle structure devrait démarrer progressivement à partir du 1er janvier 2014 et se poursuivra durant le deuxième semestre 2014, indique la direction. Pour le patron du groupe, Tom Enders, cette nouvelle organisation est une simple "évolution" mais pas "une révolution". "Nous affirmons simplement la prédominance de l'aéronautique commerciale dans notre groupe et nous nous concentrons sur nos activités spatiales et de défense", a-t-il ajouté. Une réorganisation saluée Le nouveau groupe Airbus espère également accroître sa rentabilité et améliorer sa position sur le marché en profitant de la renommée d'une marque internationalement connue. Dans une note publiée ce matin, Oddo salue la création de la division "Defense & Space. Elle "fait sens à nos yeux puisqu'elle permettra de réduire plus rapidement les co�"ts et avec une moindre pression politique (des charges de restructurations seront annoncées au S2 2013). L'accès aux marchés devrait également en être optimisé", souligne l'analyste. A la Bourse de Paris, peu avant midi, le titre EADS grimpe de 2,2% à 45,26 euros.