EADS : des milliers de suppressions de postes annoncées cette semaine

  • A
  • A
EADS : des milliers de suppressions de postes annoncées cette semaine
Partagez sur :

Les salariés connaîtront cette semaine les détails de la réorganisation du groupe...

Les salariés d'EADS connaîtront cette semaine les détails de la réorganisation du groupe. Ce sont les branches défense, espace et aviation militaire, appelées à se rapprocher, qui ont le plus à craindre de la nouvelle organisation, qui pourrait aboutir à plusieurs milliers de suppressions de postes. Environ 8.000, selon la presse allemande le mois dernier. Quelque 5.000 à 6.000, estimait pour sa part ce week-end 'Le Figaro'. Une chose est s�"re, un comité d'entreprise européen se tiendra ce soir à Munich à l'invitation du président du groupe, Tom Enders. Le dirigeant avait multiplié dernièrement les sorties pour préparer ses salariés et plus généralement les décideurs européens à une action d'envergure. EADS cherche à relancer sa branche défense et sécurité, mise à mal par les coupes budgétaires dans le monde, en particulier en Allemagne, et sa base de co�"ts élevée. Le groupe a aussi considéré que son organisation actuelle était un frein à son efficacité. Il avait ainsi annoncé en juillet dernier qu'il allait repenser ses contours, en regroupant Airbus Military (avions militaires), Astrium(satellites) etCassidian(défense et sécurité) au sein d'une même division "défense et espace", qui sera rebaptisée "Airbus Defence & Space". La mise en oeuvre de la nouvelle structure était prévue au 1er janvier prochain, avec un déploiement progressif tout au long de 2014. Pas de licenciements secs ? Dans les faits, EADS devrait tenter de limiter socialement les dégâts, en usant des reclassements, des retraites anticipées et de la baisse du recours aux emplois précaires. Cela lui permettrait d'annoncer qu'il n'y aura pas de "licenciements secs". L'ampleur du plan d'économies et d'efficacité n'a pas encore été chiffrée, mais les analystes attendent des annonces portant sur plusieurs centaines de millions d'euros. La semaine d'EADS sera articulée autour du comité d'entreprise prévu ce soir, qui devrait occasionner communication officielle et réactions syndicales, et autour de la conférence investisseurs prévue à Londres mercredi et jeudi (11 et 12 décembre), qui sera l'occasion pour le management de détailler ses perspectives.