EADS : Airbus veut livrer 600 appareils cette année

  • A
  • A
EADS : Airbus veut livrer 600 appareils cette année
Partagez sur :

L'avionneur a dépassé ses objectifs, et affiche son optimisme pour 2013...

L'année 2012 aura été un bon cru pour Airbus. L'avionneur a livré 588 appareils et engrangé 914 commandes brutes et 833 nettes à cause de 81 annulations, contre un objectif de 650 brutes, soit 40% au-delà des objectifs du directeur opérationnel John Leahy, ocmme l'a souligné ce matin le président de l'avionneur, Fabrice Brégier. La filiale d'EADS qui tenait sa traditionnelle conférence de rentrée, capte ainsi 41% des parts du marché du secteur et rend pour l'année 2012 la première place mondiale à Boeing. Le groupe américain a profité de l'année de lancement de son B737MAX, la version modernisée de son monocouloir best-seller. Dans le détail, Airbus a reçu commande pour 305 appareils de la famille A320 actuelle (dite désormais "CEO"), 478 pour la famille A320neo, 82 pour la famille de gros porteurs A330/A340, 40 pour le futur A350 XWB et 9 pour le très gros porteur A380. Cela représente 96 milliards de dollars aux prix catalogue pour les commandes nettes. Du côté d'Airbus Military, dont les chiffres sont comptabilisés de manière indépendante, 29 appareils ont été livrés (20 avions de transport de petite et moyenne capacité, quatre P-3 en conversions et 5 A330 MRTT) et 32 commandes engrangées. 3.000 embauches supplémentaires en 2013 Concernant les programmes en cours, l'A350 XWB a bien avancé, avec une chaîne d'assemblage final entièrement opérationnelle et un premier exemplaire dont la structure est sortie de l'usine et a été mise sous tension avec succès. Sur le programme A400M, 300 heures d'essais de fonctionnalité et de fiabilité ont été réalisés en vue de la certification civile et militaire de l'appareil au cours du 1er trimestre 2013. La première livraison est prévue pour le second trimestre 2013, avec un total de quatre livraisons d'ici la fin de l'année. Airbus, qui a embauché 5.000 employés l'année dernière, prévoit quelque 3.000 embauches supplémentaires en 2013, ce qui devrait porter à 62.000 personnes ses effectifs. Si nous dressons le bilan de l'année, nous pouvons affirmer avec fierté que 2012 a été une année fantastique, s'est félicité Fabrice Brégier, qui estime que les cadences de production sont maintenues à un taux gérable.