E-commerce: les Français à la traîne !

  • A
  • A
E-commerce: les Français à la traîne !
Partagez sur :

Le nombre de nouveaux web-acheteurs a progressé de seulement 5% cette année contre plus de 20% en 2012.

La vente en ligne française se porte bien mais pas autant que dans les autres pays, à en croire la dernière enquête du cabinet PwC. L'Hexagone, "avec un recrutement de nouveaux web-acheteurs (...) atteint un palier en termes de croissance du e-commerce, la fréquence d'achat des Français, une des plus faibles du panel, n'ayant pas progressé", commente-t-il. Augmenter la fréquence d'achat Et pour cause: seulement 17% des web-acheteurs français réalisent des emplettes sur la toile au moins une fois par semaine contre 76% des Chinois et 40% des Britanniques. Par ailleurs, le taux de recrutement est de seulement 5% contre 21% en 2012 et 12% en Allemagne ou encore 21% en Italie. "Le e-commerce fait désormais partie des usages des Français. A présent, plus que recruter de nouveaux web-acheteurs, les enseignes et les pure players doivent cibler leurs efforts pour augmenter la fréquence d'achat des Français", explique le cabinet. Retard sur les nouvelles technologies L'étude montre que les web-acheteurs français ont également moins recours aux tablettes (26%) et smartphones (25%) pour réaliser leurs emplettes, même s'ils sont beaucoup plus nombreux que l'an dernier. A l'échelle mondiale, ces taux s'élèvent à respectivement 43% et 41%. Ce retard s'explique dans 60% des cas par un manque d'équipement (téléphone non adapté...). L'absence de confort est citée dans 41% des cas, quasiment à égalité avec la "sécurité" (40%). Un secteur en croissance Malgré tout, le e-commerce connaît toujours une forte croissance en France. D'après la Fevad, au deuxième trimestre, les transactions sur internet ont bondi de 20% par rapport à la même période 2012. Le montant dépensé sur la toile a par ailleurs grimpé de 16% à 12,2 milliards d'euros.