Droits de football en ligue 1 : Canal+ débouté par la justice

  • A
  • A
Droits de football en ligue 1 : Canal+ débouté par la justice
Partagez sur :

Le tribunal de grande instance de Paris n'a en effet pas donné satisfaction à la chaîne cryptée...

C'est un revers pour la chaîne cryptée... Le tribunal de grande instance de Paris n'a en effet pas donné satisfaction à Canal+ qui demandait la suspension de l'appel d'offres anticipé de la Ligue de football professionnel pour l'attribution des droits du football professionnel français pour la période 2016-2020. Pour rappel, le président de la LFP, Frédéric Thiriez avait annoncé le 6 mars dernier sa décision de mettre sur le marché les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, plus d'un an et demi avant la fin du bail actuel qui lie son instance à Canal+ et BeIn Sports pour la Ligue 1, et à Eurosport pour la Ligue 2. Précipitation Canal+ avait protesté par la voix de son président Bertrand Méheut. "Le timing n'est pas acceptable, estimait-il dans la foulée dans une interview accordée au 'Figaro'. La Ligue de football nous a vendu des droits pour quatre ans, jusqu'en juin 2016. Nous souhaitons pouvoir en bénéficier sereinement. Je ne comprends pas cette précipitation. Nous devrions pouvoir exploiter tranquillement les droits en cours, sachant que nous les avons acquis chèrement, 430 millions d'euros par an. La Ligue rebat les cartes en plein milieu de la partie. �? ce rythme, pourquoi ne pas lancer un nouvel appel d'offres en avril pour la saison 2020-2025 ?" Ouverture des enveloppes L'ancienne chaine cryptée avait donc décidé d'entamer une nouvelle procédure judiciaire, elle qui est déjà en conflit avec BeIn Sports qu'elle accuse de concurrence déloyale. Mais le TGI de Paris, interrogé par le biais du tribunal des référés, a donc débouté sa requête. A la grande joie du président Thiriez. "Nous étions s�"rs de notre bon droit ! Le processus de l'appel d'offres va pouvoir se dérouler comme prévu, dans des conditions de concurrence loyales et transparentes pour l'ensemble des candidats, a-t-il estimé avant de promettre, visiblement impatient : Que le meilleur gagne !" Les diffuseurs intéressés ont désormais jusqu'au 4 avril pour présenter leurs offres qualitatives (dépôts des offres jusqu'au 2 avril) et financières (limite au 4 avril) valant sur six lots découpés par la LFP qui attend plus que les 607 millions d'euros actuels. La réponse devrait intervenir dès le 4 avril après l'ouverture des enveloppes.