Distribution : Jean-Charles Naouri (Casino) et Abilio Diniz font la paix au Brésil

  • A
  • A
Distribution : Jean-Charles Naouri (Casino) et Abilio Diniz font la paix au Brésil
Partagez sur :

Le conflit opposant les deux dirigeants autour de GPA s'achève...

Casino et Abilio Diniz ont décidé d'enterrer la hache de guerre au Brésil !... Le distributeur et la famille Diniz renoncent ainsi à tous les contentieux qui les opposent. D'abord, Casino va procéder à une échange de 19,375 millions d'actions de préférence CBD contre un nombre identique d'actions Wilkes détenues par la famille Diniz. En parallèle, les accords existants entre Casino et Groupe AD sont résiliés, notamment les pactes d'actionnaires et l'option de vente conditionnelle. Levée des obligations En outre, plusieurs représentants du groupe AD au conseil de CBD ont démissionné : Abilio Diniz, jusque-là président, mais aussi deux autres administrateurs qui lui étaient liés... L'homme d'affaires brésilien a aussi quitté le conseil de Wilkes. Le groupe AD n'a désormais plus de droits d'actionnaires sur BCD autres que ceux prévus par la loi brésilienne. Il a obtenu la levée de toutes ses obligations en matière de clauses de non-concurrence. Enfin, le contrat-cadre Immobilier au titre duquel le Groupe AD avait racheté et reloué 60 magasins depuis 2005 et auquel CBD est partie reste en vigueur. Gratitude exprimée "J'exprime toute ma gratitude à Monsieur Abilio Diniz et à sa famille pour leurs multiples contributions et leur souhaite pleins succès dans leur projets futurs. Je poursuivrai les efforts en vue de l'expansion continue de Grupo Pão de Açúcar au profit de ses clients, de ses collaborateurs, de ses actionnaires et de l'ensemble de la société brésilienne", a assuré le président de Casino, Jean-Charles Naouri. Abilio Diniz a de son côté souhaité bon vent au dirigeant français et à la société GPA, le plus gros distributeur brésilien.