Discussions en Chine autour du FESF

  • A
  • A
Discussions en Chine autour du FESF
Partagez sur :

Le directeur général du Fonds, en visite en Chine ce vendredi, a déclaré ne pas s'attendre à parvenir à un accord définitif dans l'immédiat

En visite aujourd'hui à Pékin, le directeur général du Fonds européen de stabilité financière veut faire preuve de prudence. "Il n'y a pas de négociations en cours avec la Chine" sur des investissements chinois dans le FESF, mais seulement "des consultations régulières", et il n'y aura "pas d'accord aujourd'hui", a déclaré Klaus Regling. Il a dit vouloir savoir comment le Fonds pourrait structurer les investissements proposés pour attirer des capitaux. "Nous savons tous que la Chine a un besoin particulier d'investir ses excédents", a dit Klaus Regling lors d'une conférence de presse, ajoutant que Pékin était un acheteur régulier des obligations émises par le Fonds. Il doit rencontrer ce vendredi des responsables de la banque centrale chinoise et du ministère des Finances. Pékin n'a pas déclaré clairement vouloir investir dans le Fonds, mais a fait part à plusieurs reprises de sa confiance dans la capacité de l'Europe à surmonter la crise de la dette. "La Chine est disposée à faire des efforts conjoints pour préserver la reprise et la croissance de l'économie mondiale", avait déclaré jeudi une porte-parole après l'accord négocié en Europe.