Dia : FO interpelle le gouvernement et les potentiels repreneurs

  • A
  • A
Dia : FO interpelle le gouvernement et les potentiels repreneurs
Partagez sur :

Le groupe espagnol a indiqué la semaine dernière qu'il souhaitait vendre sa filiale française.

Alors que le groupe espagnol de distribution discount Dia a annoncé jeudi la mise en vente de ses activités en France, la FGTA-FO a adressé une lettre ouverte au gouvernement ainsi qu'aux éventuels repreneurs, Carrefour et Casino pouvant être intéressés par le dossier. Dans ce courrier, le secrétaire général du syndicat, Dejan Terglav craint la vente à la découpe des 850 enseignes françaises et interroge le gouvernement sur ses intentions : "que compte-t-il faire pour les 7.500 salariés de DIA 'petites caissières et main d'oeuvre à bas salaire'"? 1.500 emplois menacés ? Force Ouvrière exige que le futur repreneur "s'engage à reprendre tous les salariés de Dia France où qu'ils se trouvent sur le territoire et quel que soit leur provenance (format magasins, sièges ou entrepôts)". Dia France, qui a accusé en 2013 une perte de 17,9 millions d'euros, pourrait fermer ses magasins les moins rentables, environ 200, ce qui menacerait 1.500 emplois, avait déclaré à Reuters mercredi Thierry Coquin, délégué central CGT du groupe en France.